Qu’est-ce-que le miel ?

Vous le buvez dans votre thé ou l’étalez sur votre tartine, mais qu’est-ce-que le miel, exactement ?

Epais et doré, le miel est un produit liquide fait par les abeilles qui le fabriquent en utilisant le nectar des plantes à fleurs et qui est préservé dans une ruche en cas de pénurie.

 

Mais comment les abeilles fabriquent-elles le miel ?

Après s’être posée, sur une fleur, l’abeille en écarte les pétales, plonge sa tête à l’intérieur, allonge sa langue et aspire le nectar, liquide sucré, qu’elle stocke provisoirement dans son jabot. Le nectar se mélange aux enzymes qui transforment sa composition chimique et son Ph et le rendent plus approprié pour le stockage à long terme.

Quand une abeille retourne à la ruche, elle passe le nectar à une autre abeille en lui régurgitant le liquide à l’intérieur de sa bouche. Le processus de régurgitation est répété jusqu’à ce que le nectar partiellement digéré soit finalement déposé dans le nid d’abeille.

Une fois dans le nid, le nectar est toujours un liquide visqueux et n’a encore rien à voir avec le miel épais que vous utilisez lors de votre petit-déjeuner. Afin de prélever cette eau en trop de leur miel, les abeilles en éventent le nid avec leurs ailes afin d’accélérer le processus d’évaporation.

Lorsque la majorité de l’eau s’est évaporée du nid, l’abeille le scelle avec une sécrétion de liquide provenant de son abdomen qui durcira finalement et deviendra de la cire d’abeille. Protégé de l’air et de l’eau, le miel peut être stocké indéfiniment, assurant aux abeilles une source parfaite de nourriture pour les longs et froids hivers à venir.

Mais les abeilles ne sont pas les seules à avoir un penchant pour les sucreries. Les humains, les ours et les autres animaux ont longtemps profité des réserves de miel de leurs amis ailés.

En fait, jusqu’à ce que le sucre devienne largement accessible au seizième siècle, le miel était l’édulcorant principal au niveau mondial, avec la Grèce antique et la Sicile connues pour être les meilleurs centres historiques de production.

La couleur du miel, son goût, son arôme et sa texture varient beaucoup en fonction du type de fleur qu’une abeille butine. Le miel de trèfle, par exemple, diffère grandement du miel récolté par les abeilles qui fréquentent un champ de lavande.

 

Et vous, quel miel préférez-vous ?

We will be happy to hear your thoughts

Laisser un avis